PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

La fréquence des violences familiales, qu’elles soient physiques, verbales, ou de nature sexuelle, a longtemps été sous-estimée, car dans l’intimité du foyer règne le plus souvent la loi du silence.

Alors, que fait-on des dernières estimations indiquant que, non seulement une femme mourrait tous les deux jours sous les coups de son conjoint, mais qu’en plus, ce qu’on ne soupçonnait pas, un enfant serait tué chaque jour par ses parents ?  

Ce numéro de rentrée du Cercle Psy propose de regarder enfin les choses en face ! Comment prévenir de telles violences ? Quelles sont leurs conséquences sur le plan psychologique ? Comment libérer la parole des victimes ? Notre dossier évoque également les abus sexuels commis sur les personnes handicapées, et même les violences endurées par les personnes âgées de la part de leur famille !  C’est exagéré ? Peut-être. Que les lecteurs se fassent leur opinion… et nous la livrent.

? Sommaire du dossier

Les enfants invisibles
Inceste : briser le silence
Faut-il interdire la fessée ?
Un enfant battu deviendra-t-il violent ?
Violence conjugales : les bourreaux immatures
Entretien avec Karen Sadlier :
«La violence conjugale, une maltraitance pour l’enfant»
Ces violences dont on ne parle jamais

Categories: 4.2 Société

Répondre