PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Espace Presse de la Ville d’Angers :

Accéder au site source de notre article.


L’engagement de la Ville d’Angers depuis trois ans

En mai 2008, lors de la publication par le ministère de l’éducation nationale du décret supprimant la classe le samedi matin, la Ville d’Angers s’est saisie du dossier. Le décret stipulait la possibilité pour les écoles de s’organiser sur neuf demi-journées en comprenant le mercredi à la place du samedi. C’est ainsi qu’en lien avec les parents d’élèves, les enseignants et les partenaires locaux, sur l’ensemble des écoles de la ville, une réflexion sur la réorganisation du rythme scolaire a été menée à l’échelle de la ville.

Celle-ci a aboutit à l’expérimentation menée depuis trois ans par l’école de l’Isoret. Une expérimentation réussie qui sera  déployée à l’ensemble des écoles angevines dès la rentrée 2013.

Suite à une demande des parents et des enseignants, le groupe scolaire de l’Isoret s’est engagé à la rentrée 2009 dans l’élaboration d’un nouvel aménagement des temps scolaires et péri scolaires. Convaincue du bien-fondé de l’organisation sur neuf demi-journées, la Ville d’Angers a soutenu le groupe scolaire dans cette démarche, notamment en réfléchissant à des solutions pour faire le lien entre l’école et l’accueil de loisirs le mercredi. La modification du calendrier scolaire est un enjeu important qui a de nombreuses incidences : sur les accueils du matin et soir, la restauration, les activités péri et extra scolaires. Ainsi, l’évolution des temps de l’enfant ne peut être pensée sans prendre en compte, l’offre socio-éducative sportive, culturelle et artistique locale.

Ainsi depuis trois ans, l’évaluation est mise au point sur le champ de «L’enfant, sa santé,sa scolarité». Conduite par Claire Leconte, professeur chrono biologiste et professeur en psychologie de l’éducation, avec la collaboration de Christophe Boujon, maître de conférence en psychologie cognitive, de stagiaires de l’IUFM et d’étudiants, cette évaluation «à 360°» vise à apprécier les incidences du nouveau rythme scolaire sur le développement de l’enfant : sommeil, vie quotidienne (petit déjeuner, alimentations…), attention et apprentissages, comportements (école, péri-scolaire, loisirs…), qualité de vie scolaire (climat…), professionnelle (enseignants, autres intervenants…), familiale (enfants et parents).

Ce sont le bien-être et la réussite scolaire de l’enfant qui sont au cœur de cette réflexion. Articuler au mieux les différents temps et activités, mieux les équilibrer tout en conservant des repères structurants et en prenant en compte les temps indispensables de récupération… tels sont les éléments qu’il était nécessaire de questionner.

Sommaire

La méthode angevine, intervention de Frédéric Béatse, maire d’Angers 

Les écoles publiques angevines passent à la semaine de 4 jours et demi 

Les Chiffres clés 

Le nouvel emploi du temps 

3 h 30 d’activités périscolaires 

À propos du mercredi 

Ce qu’ils en pensent 

Retour sur la concertation 

Répondre