PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles sur les conséquences de la crise financière et de la crise de confiance sur la situation économique et sociale de nos entreprises et des salariés. Le chômage est reparti à la hausse et les difficultés auxquelles sont confrontées les PME sont multiples.

Chacun sait que la formation professionnelle tout au long de la vie, la sécurisation des parcours professionnels, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences sont des piliers indispensables pour le plein emploi, l’innovation, le développement économique et l’anticipation des mutations économiques.

Les Régions ont en charge la définition des politiques en faveur de la formation tout au long de la vie, et interviennent directement dans leur mise en œuvre pour les jeunes et les adultes à la recherche d’un emploi ou d’une réorientation professionnelle. Elles ont mis en place des dispositifs de sécurisation des parcours professionnels innovants adaptés aux besoins des bassins d’emploi et y consacrent des budgets aussi importants que ceux des partenaires sociaux.

Alors que le Président de la République appelle de ses vœux plus de formation en direction de ceux qui en ont le plus besoin, que notre pays rentre dans une crise exceptionnelle, qui suppose de dépasser les clivages partisans, l’ état conduit son projet de réforme de formation professionnelle sans mettre en place les modalités d’une réelle coopération avec les Régions.

Les trois groupes de travail se bornent à conduire des auditions supplémentaires au travail du groupe Ferracci, sans que les Régions soient associées à un débat sur un projet et des orientations. Pourtant l’urgence de la crise devrait au contraire conduire à mettre en complémentarité les dispositifs existants voire à les renforcer.

Les Régions, clairement désignés par la loi comme délégataires de cette compétence, demandent qu’une réelle concertation puisse s’ouvrir avec l’ état et les partenaires sociaux, sur la base d’un document de travail, pour que les réponses adéquates puissent être apportées aux enjeux cruciaux engendrés par la situation économique et aux milliers de nos concitoyens qui vont se retrouver au chômage.

Contact presse –
Johanna O’Byrne

Marie d’Ouince – Consultant

01 56 64 00 44 –
06 72 05 07 17

Répondre