PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In La Chronique Sociale :

Accéder au site source de notre article.


 

 « Ils ont échoué parce qu’ils n’avaient pas commencé par le rêve » (W. Shakespeare).

Pour refonder l’École, il faut d’abord rêver. Penser la place de l’École dans la société de la connaissance et de la communication. Inscrire l’École dans la perspective de la formation tout au long de la vie. Mesurer que la part de l’École dans l’éducation nécessairement globale se réduit de plus en plus et peut être menacée si elle ne se transforme pas en profondeur. 
Dessiner l’École du bonheur avec des claviers de toutes les couleurs.
Refonder, ce n’est pas repeindre, rénover, corriger aux marges, compléter avec de nouveaux dispositifs, c’est transformer fondamentalement le système, les structures, les programmes, les pratiques, les missions des enseignants, les relations avec les partenaires, les parents, les élus.
Pour refonder et pour rêver, il faut pourtant connaître les réalités, au risque de rire ou de pleurer. Pas seulement sur le plan des chiffres, des statistiques, des courbes, du pilotage par les résultats d’un système déshumanisé, techniciste, autoritaire. Mais sur le plan humain : l’ennui croissant des élèves qui ne comprennent pas les savoirs scolaires, le désarroi et la souffrance des enseignants, l’angoisse des parents, les frustrations des partenaires.

 

Répondre