PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In SKBF-CSRE :

Accéder au site source de notre article.


Brève description de la recherche :
 
 
Cette thèse de doctorat fribourgeoise traite de l’éducation et de la prise en charge des enfants d’âge préscolaire en recourant à différentes approches. Elle est basée, entre autres, sur quatre études fondées sur cinq questions :
 
(1) Quel est le rôle des interventions éducatives précoces pour le développement des capacités cognitives d’enfants de milieux sociaux différents ?
(2) Les effets de ces interventions varient-ils en fonction de l’origine socioculturelle des enfants ?
(3) Le recours aux prestations de l’éducation précoce est-il lié à certaines caractéristiques familiales ?
(4) Comment se sont développés les systèmes de la prise en charge des tout-petits en France et aux États-Unis et pourquoi se distinguent-ils si fondamentalement ?
(5) Quels sont les liens profonds qui relient le désir, le développement du langage et les processus éducatifs ?
 
Ces questions sont approchées à l’aide d’une panoplie de méthodes d’analyse : revue systématique des principaux résultats de recherche obtenus au cours des années récentes ; analyses de données statistiques résultant d’un bilan de compétences d’enfants zurichois lors de leur entrée à l’école primaire (cf. notre information 06:005), analyses comparatives à visée historique ; et, enfin, analyse du premier tome de l’autobiographie d’Elias Canetti («La langue sauvée»). Ces études soulignent l’importance des mesures d’éducation préscolaire et de l’arrière-fonds socio-culturel pour le développement de l’enfant, mais également les différences dans la manière dont les divers groupes sociaux répondent aux offres existantes en matière d’éducation précoce et l’attitude des différentes nations vis-à-vis des rôles respectifs de la famille et de l’État à l’égard de la socialisation des tout-petits.
 
 

 

Répondre