PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

 

Damien Roucou, directeur d’ERDENET et enseignant à la Sorbonne, était présent vendredi 8 juillet à l’Université d’été de Prisme, au CNAM Paris.

Il est intervenu avec Bernard Corbineau, Co gérant Infoggara et enseignant associé à l’Université Marne-La-Vallée, afin de répondre à la problématique suivante : "Comment l’environnement numérique, porteur d’un nouveau langage, modifie-t-il le passage apprentissages-compétences-parcours ?"

Les deux intervenants ont rappelé que cette question allait au-delà de la vie numérique scolaire ; c’est la vie numérique de l’élève qui est concernée. Grâce au numérique, la vie scolaire ne s’arrête plus aux portes de l’établissement mais continue dans l’espace domestique de l’apprenant. Damien Roucou précise que la plateforme BeLearner.com a d’abord été conçu pour répondre aux situations de handicap. L’outil répond particulièrement bien à des situations où le temps scolaire est discontinu et où les élèves enchainent des périodes d’absence, plus ou moins longues, difficiles à déterminer à l’avance.

La plateforme permet de garder le lien entre l’école et l’apprenant : ce dernier peut continuer à suivre son parcours d’apprentissage là où il s’est arrêté. Il peut suivre le parcours à son rythme, dans le lieu qu’il veut, du moment qu’une connection Internet existe. C’est un outil qui peut s’adapter aux situations de reprise d’études, de décrochage scolaire, de handicap ou d’exclusion (la formation des détenus par exemple). La question que pose Damien Roucou est : "le lien entre l’école et l’extérieur peut-il passer par le numérique ?"

Une approche par parcours

Au cours de cette intervention, Damien Roucou ajoute que la forme scolaire explose et que la classe en tant que groupe n’est plus la même. Cette constatation fait échos à l’Université d’été de Prisme 2010 : Mutations territoriales et éducations : de la forme scolaire à la forme éducative.

Bernard Corbineau pose la question "Peut-on décrire le numérique comme un environnement ou plutôt comme un outil ?". Damien Roucou répond que c’est davantage une présence, un accès, une disponibilité, de l’ordre du flux. Selon lui, il faut se poser la question "Comment le numérique enrichit ou apporte-t-il une plus value à la relation pédagogique ?".

Il convient de rappeler que BeLearner.com est une plateforme qui permet à un enseignant/formateur d’éditer une séquence pédagogique personnalisé pour un ou plusieurs apprenants. Il peut intégrer dans son parcours des vidéos, des textes, des images, des sons ; et créer des interactions (questions, annotations, texte à trous, transcription, liens…) pour chaque média utilisé.

Damien Roucou note que cet outil développe une approche par parcours, qui permet d’avancer pas à pas selon le rythme et les besoins de chacun. C’est une approche en ligne qui permet de mettre en relation les individus et d’encourager l’association de compétences. On peut, à tour de rôle, suivre un parcours, c’est à dire apprendre et tester ses connaissances/compétences mais également créer soi-même un parcours afin de partager ses propres acquis.

Décrochage scolaire et rôle des collectivités

Suite à l’intervention de Damien Roucou et Bernard Corbineau, les acteurs du dernier atelier de l’Université d’été, animé par Pascal Nicolle, s’interrogent sur la problématique suivante : "Prenant la mesure de l’évolution des compétences scolaires, éducatives, sociales et territoriales, comment les acteurs peuvent-ils organiser les différentes formes de territoires apprenants ? ".

Marie Richard, Vice-présidente du Conseil Général 77, en charge de l’éducation et de l’enseignement supérieur, constate que sur les territoires où le taux de réussite au Bac et de poursuite des études supérieures est le meilleur, les collectivités ne s’impliquent pas ou très peu ; ce sont généralement les familles qui vont soutenir et mener les apprenants jusqu’à la réussite. En revanche, les collectivités s’impliquent sur les territoires où le taux de réussite est le plus faible et où le décrochage scolaire prédomine.

Pour Marie Richard, l’enjeu est de réfléchir sur des secteurs de pauvreté et de précarité. Le rôle des collectivités est « la mise en place de tuyaux pour faire passer l’éducation ». Elle a notamment instauré un plan d’équipement de vidéo-projecteurs dans chaque classe et un espace numérique, au lycée Samuel Beckett, récemment crée à la Ferte-sous-Jouarre (Seine-et-Marne). Selon elle, la question est de savoir où s’arrête le rôle de la collectivité et où commence celui de l’Education nationale.

L’association-réseau Prisme (Promotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs) retransmettra tous les échanges effectués au cours de ces deux journées d’étude.

Lire aussi la conclusion de Jean-Marc BERTHET, Professeur associé Université Versailles/St Quentin, Consultant : Les compétences, un dispositif à la marge pour faire bouger l’institution scolaire ?

Consulter le programme des interventions de l’Université d’été

VOIR en PJ la présentation de be.learner

BeLearner.com est ouvert pendant l’été !
Restez connectés à BeLearner.com en juillet et en août !

En effet, tous les établissements expérimentateurs auront la possibilité de créer des parcours pendant l’été !

Profitez-en pour préparer des séquences pédagogiques, tester des fonctions, ajouter vos sons et commentaires sur vos propres photos, créer des quizz sur les musées, festivals, films que vous avez visités/vus !

Soyez créatifs !

Venez partager vos commentaires sur notre page Facebook et n’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou suggestion !

Document(s) associé(s) :

pdf/Erdenet-PRISME_2011-1.pdf

Répondre