PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Eurostat communiqué de presse 56/2013 – le 11 avril 2013 :

Accéder au site source de notre article.


 

 

Améliorer la performance de l’UE en matière d’éducation est l’une des priorités de la stratégie Europe 20201, adoptée par le Conseil européen en juin 2010. Les objectifs en matière d’éducation sont l’augmentation de la proportion des personnes ayant achevé des études supérieures et la réduction du nombre de jeunes quittant prématurément l’éducation et la formation. Aujourd’hui, Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, publie les données les plus récentes relatives à ces deux objectifs au niveau de l’UE et des États membres.

Dans l’UE27, 36% des personnes âgées de 30 à 34 ans avaient achevé des études supérieures

en 2012, contre 34% en 2010 et 28% en 2005. L’objectif de la stratégie Europe 2020 est qu’au

moins 40% de la population de cette tranche d’âge dans l’UE27 ait un diplôme de l’enseignement

supérieur en 2020. S’agissant des jeunes ayant quitté prématurément l’éducation et la formation,

la part des 18-24 ans dans l’UE27 possédant au mieux un niveau d’enseignement du premier

cycle du secondaire et ne poursuivant ni études, ni formation s’établissait à 13% en 2012,

contre 14% en 2010 et 16% en 2005. L’objectif visé consiste à réduire cette proportion à

un niveau inférieur à 10% dans l’UE27en 2020.

La part des 30-34 ans diplômés de l’enseignement supérieur varie de 22% en Italie, en

Roumanie et à Malte à 51% en Irlande En 2012, les plus fortes proportions de personnes

âgées de 30 à 34 ayant achevé des études supérieures ont été observées en Irlande

(51,1%), à Chypre (49,9%), au Luxembourg (49,6%) et en Lituanie (48,7%), et les plus

faibles en Italie (21,7 %), en Roumanie (21,8%) et à Malte (22,4%). Huit États membres

ont déjà atteint ou dépassé leurs objectifs nationaux 2020 pour cet indicateur (le

Danemark, Chypre, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Finlande

et la Suède).

En moyenne dans l’UE27, la part des femmes âgées de 30 à 34 ans ayant achevé

des études supérieures était plus élevée que celle des hommes (40,0% contre 31,6%).

Ceci était le cas dans presque tous les États membres, les écarts les plus importants

ayant été enregistrés en Estonie, en Lettonie et en Slovénie.

Pour les femmes, les proportions s’échelonnaient de 23,2% en Roumanie à 57,9%

en Irlande, tandis que pour les hommes, elles se situaient entre 17,2% en Italie et

50,4% au Luxembourg.

 

Répondre