PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

En 2011-2012, l’absentéisme scolaire concerne chaque mois environ 5 % des élèves du second degré public, un résultat stable par rapport à l’année précédente. Au-delà de cette moyenne, les manquements à l’obligation d’assiduité présentent un caractère saisonnier marqué et varient fortement d’un établissement à l’autre.

L’essentiel

La proportion d’élèves absents de façon non justifiée quatre demi-journées ou plus dans le mois atteint, en moyenne annuelle, 2,1 % de la population scolarisée dans les collèges, 5 % dans les lycées d’enseignement général et technologique et 12,5 % dans les lycées professionnels.

Le phénomène de l’absentéisme est très inégalement distribué entre les établissements. L’absentéisme touche moins de 1,8 % des élèves dans la moitié des établissements. Il dépasse 13 % à partir de janvier 2012 dans le dixième des établissements les plus concernés.

La proportion d’élèves absentéistes varie sensiblement au cours de l’année scolaire : entre 2,4 % en septembre 2011 et 5,4 % en mars 2012.

Les élèves perdent en moyenne 6 % de leur temps d’enseignement du fait de leurs absences quel qu’en soit le motif, dont 1,3 % pour absences non justifiées.

Proportionnellement à leur taux d’absentéisme, ce sont les collèges qui signalent le plus les élèves absentéistes. 

    Chiffres-clés

4,8 % proportion d’élèves absentéistes en janvier 2012

1,2 % proportion d’heures d’enseignement perdu pour absences non justifiées en janvier 2012

1 % proportion des élèves qui présentent un absentéisme lourd 

    L’infographie

Comparaison mensuelle de la proportion d’élèves absentéistes par type d’établissement (en %) entre 2009-2010 et 2011-2012

NI-2012-Absenteisme

 

 

Note de lecture : en 2011-2012, les collèges connaissent deux fois moins d’absentéisme que les lycées d’enseignement général et technologique et six fois moins que les lycées professionnels. Le taux d’absentéisme varie peu entre les années. La seule différence notable concerne le mois d’octobre 2010 pour les lycées (LEGT et LP). En considérant uniquement le mois de janvier comme référence, l’absentéisme a amorcé une légère baisse ces quatre dernières années, essentiellement imputable à celle de lycées professionnels. 

    Repères

Absence non justifiée

Une absence non justifiée est une absence sans motif ou pour laquelle le motif fourni est considéré comme non légitime.

Absentéisme

Le taux d’absentéisme est calculé, par établissement et pour un mois donné, en effectuant le rapport du nombre d’élèves absents de façon non justifiée quatre demi-journées par mois ou plus sur l’effectif total d’élèves de l’établissement. La durée de quatre demi-journées retenues pour mesurer l’absentéisme correspond au seuil fixé par la loi relative à l’assiduité scolaire.

Absentéisme lourd

Le seuil de dix demi-journées d’absences non justifiées par mois permet de mesurer un absentéisme lourd. Ce taux est calculé, par établissement et pour un mois donné, en effectuant le rapport du nombre d’élèves absents de façon non justifiée plus de dix demi-journées par mois sur l’effectif total d’élèves de l’établissement.

Temps d’enseignement perdu

Le temps d’enseignement perdu est calculé, par établissement et pour un mois donné, en effectuant le rapport du nombre total d’heures d’absences (toutes ou seulement celles non justifiées) sur le nombre total d’heures d’enseignement de l’établissement. 

 

Répondre