PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

La question des valeurs est aujourd’hui au centre de notre École. Et cette exigence s’impose d’abord à elle-même : face à l’incapacité constatée d’assurer par elle une égalité des chances et la promotion d’un mérite républicain. Elle concerne ensuite la nécessaire transmission d’une fraternité mise à mal par les fractures de notre république. Comment « bien » enseigner ? Comment respecter en chaque élève un potentiel équitablement accompagné et reconnu ? Comment apaiser, par la culture et l’éducation, les tensions et les maux d’une société violente ?

PARTIE I : ETHIQUE ET EDUCATION

– Liberté d’expression et vérité éducative
– Autorité ou autoritarisme ?
– La morale du bilboquet ou l’éducation au numérique
– Sagesses asiatiques
– Les dilemmes d’une éducation morale
– Assimilation, intégration et inclusion
– Sur la fraternité
– Sur la liberté

PARTIE II : SUR LA PEDAGOGIE

– Sur la différenciation pédagogique
– Sur un certain laxisme éducatif
– Le redoublement, un mal français
– Sur l’évaluation des élèves
– L’école du numérique : entre le virtuel et l’effectif

PARTIE III : ADMINISTRER ET ENSEIGNER

– Pour en finir avec une conception jacobine de l’école
– La reconnaissance des enseignants : difficultés et contradictions
– L’effet des établissements sur les performances des élèves dans PISA : diagnostics et variables de développement
– La problématique de l’autonomie réelle et du pilotage pédagogique de proximité : vers un
nouveau paradigme managérial des établissements scolaires
– Les autonomies et le service public éducatif
– L’auto-évaluation des EPLE : enjeux et tensions autour d’une exigence ambivalente.

Lire la suite : http://www.cap-education.fr/2015/05/l-ecole-et-les-valeurs-jean-christophe-torres.html