PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Trop souvent reléguée après les apprentissages fondamentaux, l’éducation artistique et culturelle ne va pas de soi. Pourtant, permettre aux élèves à penser et à apprendre par eux-mêmes, à prendre conscience de leur potentiel est un devoir pour l’école. Les annonces qui ont été faites hier vont dans ce sens. La FCPE espère cependant, que la liste des dispositifs présentés par le ministère, ne sera pas la liste exhaustive des dispositifs proposés aux élèves dans le cadre du « Parcours d’éducation artistique et culturel ». La FCPE s’est toujours élevée contre toute forme de hiérarchisation des arts et de la culture.  Elle souhaite que ce parcours soit l’occasion pour les élèves de valoriser leur propre pratique amateur, leurs propres connaissances, pour enrichir leurs camarades et enrichir l’école.  

La FCPE accueille aussi avec satisfaction les annonces sur la formation des enseignants. Les annonces quant à l’augmentation des moyens dédiés « à la création de médias collégiens et lycéens » répondent à l’engagement de la FCPE pour la libre expression des élèves. La FCPE continuera cependant à être attentive sur le terrain : ces médias doivent être utilisés « par et pour » les élèves et être de véritables outils de leur émancipation et de leur formation de futurs citoyens.

A l’heure où l’école a plus que jamais besoin de vivre ensemble, l’art et la culture sont la meilleure réponse. Il ne faudrait pas cependant que l’éducation artistique devienne une discipline comme les autres, au risque de perdre sa richesse. C’est pourquoi la FCPE examinera de près le référentiel du parcours d’éducation artistique et culturelle.

Lire la suite : http://www.fcpe.asso.fr/index.php/actualites/item/1354-l-education-artistique-et-culturelle-condition-de-l-emancipation-des-eleves