PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Najat Vallaud-Belkacem a annoncé, le 15 décembre, huit « nouvelles actions pour développer la coéducation » avec les parents d’élèves, à l’occasion d’une journée consacrée à la coéducation, organisée par son ministère. La ministre entend par exemple « renforcer le dialogue avec les familles concernant l’articulation des temps scolaires et périscolaires ». « Dans le cadre des nouveaux rythmes éducatifs, les parents délégués sont associés à l’élaboration et au suivi des projets éducatifs territoriaux », rappelle-t-elle. Et « pour améliorer cette participation, des outils spécifiques seront créés avec les représentants de parents et en lien avec les associations d’élus locaux ». Ils seront diffusés sur le site http://pedt.education.gouv.fr .
La ministre de l’Education national a également annoncé la publication d’un décret sur le statut des parents délégués visant à reconnaître l’engagement des parents délégués dans les instances du dialogue social. Les parents d’élèves élus aux instances départementales, académiques et nationales seraient indemnisés à partir de la prochaine rentrée à hauteur de 7,10 euros net par heure pour la participation aux réunions et à leur préparation (tarif horaire identique à celui appliqué pour les conseillers prud’homaux). Cette indemnisation concernera un peu plus de 900 personnes, qu’elles soient parents salariés, à la recherche d’un emploi ou indépendants. Sont aussi prévus des modules de formation pour les parents élus aux instances départementales, académiques et nationales, tout comme pour les 293.000 parents élus sur l’ensemble du territoire.
En revanche, la revendication concernant l’organisation de réunions (comme les conseils de classe) à des horaires compatibles avec la vie professionnelle des parents n’a pas été retenue.

Lire la suite : http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250270021999&nl=1