PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

SOMMAIRE

SOMMAIRE

1 INTRODUCTION

2 VUE D’ENSEMBLE

2.1 Données sociologiques et démographiques

2.2 Les Acteurs de l’Education à Palaiseau

2.3 La Ville, coordinatrice de l’action éducative sur son territoire

2.4 Rythmes scolaires

2.5 Elements de diagnostic

3 PETITE ENFANCE

3.1 Carte des équipements

3.2 Structures d’accueil

3.3 Le relais d’assistants maternels (RAM)

3.4 L’accueil de la petite enfance au centre social et dans les maisons de quartier

3.5 Diagnostic

4 EDUCATION SCOLAIRE

4.1 Carte des équipements

4.2 Etablissements scolaires primaires et effectifs

4.3 Personnels

4.4 Patrimoine et équipements

4.5 Interventions de la ville sur le temps scolaire

4.6 L’enseignement secondaire et supérieur

4.7 Enseignement d’enseignement privé

4.8 Diagnostic

5 ACTIVITES PERISCOLAIRES

5.1 Accueil périscolaire (matin et soir)

5.2 Pause méridienne

5.3 Diagnostic

6 ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF

6.1 Accompagnement à la scolarité

6.2 Parentalité

6.3 Santé

6.4 Diagnostic

7 SPORT ET CULTURE

7.1 Offre et équipements sportifs

7.2 Offre culturelle

7.3 Diagnostic

8 LOISIRS ET TEMPS LIBRE

8.1 Accueil des 3-11 ans

8.2 Jeunesse

8.3 Equipements de proximité

8.4 Diagnostic

INTRODUCTION

L’étude "état des lieux et diagnostic" est la première étape du projet d’élaboration du projet éducatif territorial (PEdT) de la ville de Palaiseau.

L’analyse repose sur un découpage en trois tranches d’âge :

– la petite enfance : de 0 à 3 ans (période de préscolarisation),

– l’enfance : de 3 à 11 ans (période de la scolarisation primaire),

– la jeunesse : de 11 à 18 ans (période de la scolarisation secondaire et de l’enseignement supérieur).

Elle distingue également différentes modalités éducatives :

– l’éducation scolaire délivrée par les personnels de l’éducation nationale, conformément aux programmes nationaux.

– l’éducation périscolaire constituée des activités éducatives se déroulant en dehors du temps scolaire dans un cadre spatial ou temporel lié à la scolarité, encadrée par des personnels qualifiés.

– l’éducation extrascolaire qui se déroule en dehors des temps et des espaces scolaires et inclut des activités sportives, culturelles et de loisirs, encadrées par des animateurs associatifs.

– l’éducation informelle qui regroupe l’ensemble des activités situées hors des trois catégories précédentes mais qui ont néanmoins une valeur éducative : activités autonomes ou en interaction dont l’enfant ou le jeune tire une valeur éducative. A l’extrême, l’activité consistant à ne rien faire, à rêver ou même à s’ennuyer peut présenter un intérêt sur plan éducatif.

Cette énumération montre que la définition de l’éducation sur laquelle s’appuie l’étude d’état des lieux et, au-delà, le futur PEdT est on ne peut plus large. C’est pourquoi elle ne peut prétendre à l’exhaustivité. Nous nous en tenons dans ce rapport aux composantes formelles de l’action éducative, c’est à dire à celles qui sont portées par des acteurs adultes intervenant au nom d’une organisation elle-même identifiable. La part familiale de l’éducation n’est pas traitée en tant que telle mais elle est approchée à travers le recensement des activités dites de parentalité qui s’adressent aux parents et portent sur des problématiques éducatives.

Pour réaliser l’état des lieux, nous nous sommes appuyés sur les informations qui nous ont été transmises par les services municipaux, sur des entretiens complémentaires avec des représentants des principales organisations actives dans le champ de l’éducation, sur un questionnaire en ligne auprès des associations palaisiennes dont au moins une partie de l’activité s’adresse aux enfants et aux jeunes et sur les échanges recueillis lors des réunions de concertation du PEdT et de groupes de travail organisés dans le cadre du projet de réforme des rythmes scolaires.

L’étude d’état des lieux s’est déroulée d’avril à juillet 2013 pendant une période où les acteurs de l’éducation étaient tous très occupés par la réforme des rythmes scolaires mise en place en septembre 2013. Cette question a été naturellement incluse dans notre étude et sera également prise en considération dans le futur PEdT.

Le rapport est découpé en 7 parties, chacune comprenant une partie état des lieux et un diagnostic synthétique. Ces parties sont les suivantes :

– Vue d’ensemble

– Petite enfance : structures d’accueil, RAM, actions des partenaires

– Education scolaire : écoles, personnels, patrimoine et équipements, interventions extérieurs sur le temps scolaire

– Education périscolaire : accueil périscolaire (matin et soir), pause méridienne

– Accompagnement éducatif : accompagnement à la scolarité, parentalité, santé

– Sport et culture : offre, équipements

– Loisirs et temps libre (accueils de loisirs municipaux, maisons de quartier, structures jeunesse, centre de loisirs).

Chaque partie est découpée en deux sous-parties :

Eléments d’état des lieux présentés sous forme d’un inventaire des acteurs, des activités et des principaux éléments de contexte,

– Eléments de diagnostic présentés sous trois entrées :

= Forces : éléments de l’état des lieux considérés comme des atouts pour la politique éducative de la Ville

= A surveiller : éléments de l’état des lieux pouvant impacter la politique éducative municipale

= Opportunités : éléments de contexte prévisibles susceptibles d’être pris en considération (notamment dans le cadre du futur PEdT) pour améliorer la qualité de l’offre éducative.

Document(s) associé(s) :

pdf/Etat_des_lieux_-_Diagnostic___PEDT.pdf

Répondre