PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Acteurs Publics – le 10 septembre 2013 :

Accéder au site source de notre article.


Définir précisément le rôle du directeur d’école et clarifier ses responsabilités. C’est ce que demande Françoise Cartron, sénatrice PS et rapporteure de la loi sur la refondation de l’école. Elle regrette que la question du directeur soit abordée sous l’angle budgétaire.

Pourquoi la loi sur la refondation de l’école n’a-t-elle pas abordé la situation des directeurs ?
Ce n’était pas l’objet du texte. La situation des directeurs d’école doit faire l’objet d’une réflexion approfondie pour clarifier leurs missions et leurs responsabilités. Le ministère de l’Éducation nationale a lancé un groupe de travail sur l’évolution de leurs fonctions. Ce dernier devra proposer des avancées concrètes. Elles sont nécessaires.

Est-il si difficile d’être directeur d’école aujourd’hui ?
Les responsabilités du directeur se sont étendues et diversifiées. Il est en contact direct avec les collectivités locales et avec les parents d’élèves. Il pilote une équipe pédagogique, gère des projets, traite des dossiers administratifs. Il faut tenir compte de cette évolution. Un directeur d’école aujourd’hui ne fait pas le même métier qu’il y a trente ans !

Faut-il créer un statut de directeur ?
Il faut définir précisément son rôle, clarifier ses responsabilités et simplifier ses procédures. Les relations avec l’inspecteur de circonscription doivent par ailleurs s’inscrire dans le cadre d’un pacte de confiance. Certains préconisent la création d’établissements publics qui regrouperaient plusieurs écoles élémentaires et maternelles et seraient chapeautés par un “superdirecteur”. Je ne crois pas à cette structure. Il faut de l’humain, de la proximité et non un statut qui transformerait le directeur en un gestionnaire. Il est avant tout un enseignant.

Pourquoi a-t-on autant tardé à se pencher sur le sort des directeurs ?
La question a souvent été abordée sous un angle budgétaire. Ce n’est pas la bonne entrée. Il faut ouvrir la réflexion sur les directeurs au fonctionnement de l’école et de ses spécificités locales. Le directeur joue un rôle clé et doit être aujourd’hui mieux considéré.

Propos recueillis par S. H.

Répondre