PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Expérithèque – 2014 :

Accéder au site source de notre article.


CIRCONSCRIPTION 1ER DEGRE IEN VICHY I

14 BOULEVARD CARNOT , 03209 VICHY
Site : http://pedago.ac-clermont.fr/ien-vichy1/
Auteur : COLONNA d’ISTRIA Catherine
Mél : catherine.colonna-d-istria@ac-clermont .fr

 

Dès l’entrée à l’école maternelle et sous une forme participative, élaborer de façon cohérente les relations école-famille à l’échelle d’un territoire dans un principe de coéducation, tel est le but de cette action touchant un public multicuturel. Cinq écoles dont quatre maternelles implantées en zone urbaine sensible mettent en place des dispositifs adaptés à chaque environnement pour que parents et professionnels apprennent à se connaître, échangent des informations, expriment leurs attentes de façon explicite, construisent une confiance réciproque. Il s’agit d’établir des liens durables dans une perspective éducative au bénéfice du bien-être de l’enfant puis de l’adolescent.


  Plus-value de l’action
  Les parents dans leur grande majorité, et ce dès la petite section de maternelle, s’investissent dans les actions qui leur sont proposées : par exemple, 18 parents sur 20 dans les classes de PS-MS assistent aux rituels et 15 parents de CP et CE1 s’inscrivent à l’aide aux leçons. Les enseignants sont impressionnés et ravis de l’adhésion des parents à ce projet : pour eux, une réelle rencontre parents-enseignants se met en place. Il est maintenant envisagé, entre autres, de sensibiliser les parents de CM2 en dernière période pour préparer la sixième et de poursuivre la coéducation au collège. La réalisation d’un témoignage en vue de mutualiser ces actions dans le cadre de la formation continue mais aussi initiale à l’ESPé, permettra de montrer que les incompréhensions, les tensions autour d’un élève sont généralement liées à une méconnaissance réciproque.
  Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
  Maternelle : Très Petite Section (TPS) et Petite Section (PS) : 153 ; Moyenne Section (MS): 133 ; Grande Section (GS): 105 Elémentaire : CP : 38 ; CE1 : 24 ; CE2 : 26 ; CM1 : 23 ; CM2 : 25
  A l’origine
  Les écoles de la circonscription en zone urbaine sensible reçoivent un public peu ou pas francophone dont les parents sont pour la plupart culturellement éloignés des enjeux de la scolarité et donc de l’école. La prise en compte des inégalités sociales devient un enjeu majeur. La question de l’équité, sous-jacente, constitutive de l’école républicaine et du projet de refondation est retenue en termes de mise en œuvre au niveau des territoires considérés. Un travail de coordination avec une des municipalités lors de la première inscription des élèves à l’école maternelle a conduit à une invitation en direction des parents : entrer dans l’école, la découvrir matériellement et humainement. Des actions ponctuelles sont menées parallèlement par les écoles : réunions institutionnelles avec les parents, visite de l’école en juin. Pour autant, ces différentes modalités apparaissent limitées en termes d’efficacité.
  Objectifs poursuivis
  Faire en sorte que les parents, tous les parents, investissent l’école pour que la coéducation soit effective et se déroule dans un climat serein. Pour cela : – Réorienter les relations structures familles pour ne plus désorienter les parents. – Permettre aux parents d’appréhender les codes de l’école et d’être ainsi en mesure de manifester un intérêt pour la scolarité de leurs enfants, préalable à la réussite scolaire.
  Description
  Dans toutes les écoles les parents, par groupes de 2 ou 3, sont invités à s’inscrire dans le cadre d’un planning. Les actions sont ensuite déclinées en fonction du niveau d’enseignement et de la période de l’année. Elles peuvent être légèrement modulées d’un site à l’autre du territoire concerné. TPS-PS : observation des rituels en période 2, co-interventions lors d’activités motrices en période 3 et lors d’ateliers en période 4. Enfin, en période 5, participation à des jeux de société lors des Activités Pédagogiques Complémentaires (APC). MS et GS : participation des parents avec leurs enfants et l’enseignante à un atelier « jeu de société » au moment de l’accueil ou des APC selon les écoles. Une fois par mois, les parents dont les enfants fêtent leur anniversaire sont invités à venir partager ce moment en présentant leur culture. A partir du CP : une fois par semaine, accueil des parents volontaires dans un atelier multiniveaux d’aide aux leçons encadré par un enseignant.
  Modalité de mise en oeuvre
  Les 5 écoles entrent dans le dispositif participatif de recherche intervention en promotion à la santé «Éducation Santé territoire » de l’ESPé Clermont – Auvergne en choisissant le module « relations structures familles ». Ce dispositif est piloté par Frank Pizon, MCF au laboratoire Acté – Des actions de formation réunissent les enseignants : par exemple Madame Gaime Elvire (Anthropologue et sociologue Directrice d’Etudes du Master Scolarisation et Besoins Educatifs Particuliers), est intervenue sur le sujet Les familles d’aujourd’hui et l’école – Des actions sont élaborées et mises en œuvre dans chaque site- Des conférences ouvertes à tous sont programmées dans les salles des centres sociaux de chaque commune concernée. Ainsi, Monsieur Jean-Louis AUDUC, ancien directeur des études à l’I.U.F.M de Créteil/Université Paris Est Créteil, traitera la question des relations parents-école : un enjeu pour la réussite scolaire des jeunes .
  Trois ressources ou points d’appui
  – l’adhésion totale et implication des enseignants s’inscrivant dans le dispositif. – la volonté d’innover en accueillant les parents autrement. – la réponse positive de beaucoup de parents à la proposition d’observation ou de co-intervention dans toutes les écoles.
  Difficultés rencontrées
  – Un suivi de chaque dispositif exigeant en termes de disponibilité sur le terrain. – Les modalités de concertation pour la mise en œuvre et l’analyse des dispositifs sont chronophages. – La diffusion de cette expérience tant dans le premier que dans le second degré.
  Moyens mobilisés
  Les 15 enseignants bénéficient de 3 heures d’Animation Formation et de 3 heures de remplacement brigade formation continue. 18 HSE du projet CARDIE. Pilotage et coordination : conseillère pédagogique de la circonscription. Groupe départemental du module Structures Famille : formateurs de l’ESPé Clermont-Auvergne, CPC Vichy 1, Association Départementale de la Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence, PEP de l’Allier.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Contrat Urbain De Cohésion Sociale 2007 – 2015 : une demande de subvention a été déposée pour la venue du conférencier. Les communes de Vichy et de Cusset mettent à disposition les salles de leur centre social respectif lors des conférences. Les formateurs de l’ESPé Clermont-Auvergne participent à des actions de formation. Le CAVILAM, centre audiovisuel des langues modernes de Vichy, s’implique dans la traduction (échanges écrits ou oraux) et la présentation de faits culturels spécifiques.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Travaux engagé avec le dispositif de recherche intervention « Education Santé Territoire » piloté par l’ESPé Clermont-Auvergne, Frank Pizon, MCF au laboratoire Acté. (Formation, accompagnement et évaluation). Références bibliographiques : – Les parents et l’école : des relations à construire. Jean-Louis Auduc – L’Ecole et les familles : Une valse à trois temps ? François Jarraud – La documentation française : aider les parents à être parents, le soutien à la parentalité, une perspective internationale. Travaux coordonnés par Marie-Pierre Hamel et Sylvain Lemoine en collaboration avec Claude Martin.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Nombre de familles participant aux réunions, aux actions. Qualité des relations structures familles (élaboration d’un baromètre au cours des réunions). Amélioration des compétences des élèves.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
  Evaluation interne lors des regroupements des enseignants. Evaluation externe : un questionnaire à destination des parents.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Attendus : une meilleure construction identitaire de l’enfant qui intègre l’ouverture sur le monde tout en reconnaissant et en valorisant la culture familiale.
  Sur les pratiques des enseignants : Attendus : le dialogue avec les parents, la connaissance des pratiques familiales permettront de se rapprocher de celles-ci et d’assurer une meilleure individualisation du parcours des élèves.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : – le renforcement du travail en équipe a permis d’harmoniser les situations proposées. – l’intensification de la communication entre écoles a conduit à la mutualisation des idées.
  Sur l’école / l’établissement : Attendus : des rapports sereins et de confiance avec les parents. Ceux-ci, reconnus et valorisés par les professionnels, oseront alors échanger, exprimer leurs attentes et ainsi trouver des réponses plus adaptées à leurs besoins.
  Plus généralement, sur l’environnement Le rapprochement avec les centres sociaux Attendus : le rapprochement entre structures prenant en compte de manière globale les différents cadres de vie des enfants.

 

Répondre