PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Optique Culture – n°26 – Juillet 2013 :

Accéder au site source de notre article.


Faits saillants

L’accompagnement parental dans le développement des habitudes de lecture

C’est lorsque les enfants ont entre 2 ans et 6 ans que l’accompagnement à la lecture est le plus répandu chez les familles québécoises : à cette période de leur vie, environ sept enfants sur dix se font faire la lecture par leurs parents de façon régulière.

Une variable qui différencie les enfants en matière d’accompagnement parental reçu est le degré de pratique de la lecture qu’avait leur mère à leur naissance. Ainsi, de l’âge de 29 mois à l’âge de 6 ans, les enfants ayant une mère lectrice sont proportionnellement plus nombreux à se faire faire la lecture régulièrement par leurs parents que les enfants dont la mère n’est pas une lectrice.

Cette variable joue aussi sur les habitudes de lecture de l’enfant : à 6 ans et à 8 ans, les enfants ayant une mère lectrice sont proportionnellement plus nombreux à pratiquer l’activité «lire par plaisir» que les enfants dont la mère n’est pas une lectrice.

Les différences garçons/filles

L’initiation parentale à la lecture semble plus répandue auprès des filles : à 4 ans aussi bien qu’à 6 ans, les filles sont proportionnellement plus nombreuses que les garçons à se faire faire la lecture et à se faire apprendre à lire par leurs parents sur une base quotidienne.

À l’âge de 8 ans, la portion des enfants pratiquant quotidiennement l’activité «lire par plaisir» est nettement plus élevée chez les filles (52%) que chez les garçons (33%).

De l’âge de 6 ans à l’âge de 10 ans, le taux d’utilisation des jeux vidéo est toujours plus élevé chez les garçons que les chez les filles. Ainsi, à 7 ans, 33 % des garçons s’adonnent aux jeux vidéo une heure et plus par jour, comparativement à 11 % des filles.

Répondre