PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

SOMMAIRE

1. INTRODUCTION

2. « RALLYE-TOI AUX JARDINS » : DE QUOI EST-IL QUESTION ?

Un lien social fragilisé
Animation du projet : participation, rencontres, création

3. L’INTÉRÊT SOCIAL DU PROJET RALLYE-TOI AUX JARDINS

Faire du commun : recherche d’un thème inclusif
Faire du commun : recherche de leviers
Rallye-toi aux jardins : une opportunité pour « Être de plain-pied »
Une réelle portée formatrice du projet
Une portée symbolique du projet à ne pas sous-estimer
Pédagogie de la rencontre

4. INNOVER ET IMPLIQUER… 7 INVARIANTS POUR UNE PÉDAGOGIE DE LA RENCONTRE

5. CONCLUSION

6. REMERCIEMENTS

7. BIBLIOGRAPHIE

 

1. INTRODUCTION

Le projet Rallye-toi aux jardins est une action qui mobilise les acteurs et les institutions d’une ville qui a vécu des années diffi ciles, mais qui est aussi pleine de richesses. Des habitants, enseignants, associations engagés pour le bien-être de tous se mobilisent au quotidien pour faire de ce territoire un lieu agréable à vivre, mais surtout un espace où il est possible de bien vivre ensemble.
Ce projet naît en 2009 à l’initiative de la ville de Villiers-le-Bel, dans le Val d’Oise (95), qui confie son élaboration et sa réalisation à l’association La Case, une association locale de développement durable et de solidarité internationale. Aide et Action, avec l’appui de la Fondation MACIF, s’est engagée en 2012 à accompagner l’association La Case pour capitaliser l’expérience collective du projet Rallye-toi aux jardins.
L’association Aide et Action, convaincue que l’éducation au développement durable est essentielle pour motiver les comportements citoyens, souhaite poursuivre les actions visant cet objectif et soutenir les initiatives au bénéfi ce du territoire Valdosien et de ses acteurs locaux. Cette démarche éducative participe à la prise de conscience des populations de la notion de développement durable et des interactions qui unissent les composantes environnementales, économiques et socioculturelles.
Ce travail s’appuie sur la réfl exion des protagonistes du projet pour mettre en valeur ce qui leur a permis de construire « quelque-chose » ensemble, de coconstruire.
Il vise à servir à tous ceux qui souhaitent se lancer dans une action collective dont le but est le développement du lien social, la participation et la rencontre au sein d’un territoire donné.
L’objectif de la capitalisation est, d’une part, de favoriser une compréhension commune de l’action entreprise et d’autre part de partager les connaissances développées par et pour les acteurs de la ville de Villiers-le-Bel.
Pour réaliser la capitalisation, Aide et Action a mis en place un dispositif de travail qui impliquait l’association La Case et les acteurs du projet (élus, jardiniers, enseignants, membres du Conseil des sages, enfants et jeunes, membres d’associations
et bibliothécaires).

Le schéma ci-dessous illustre le processus de capitalisation. Du travail de capitalisation résulte :

• Un guide pédagogique pour une action sociale participative,
• Une vidéo présentant le concept et la démarche,
• Une restitution publique à la mairie de Villiersle-Bel en février 2013.

Répondre