PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Après la visite de François Hollande en juin dernier, celle de Gérard Larcher, président du Sénat en septembre et celle de Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie début octobre, les 24 et 25 octobre 2015, c’était au tour de Najat Vallaud-Belkacem de se déplacer en Algérie.
 
Au menu de cette invitation du gouvernement algérien, une rencontre avec son homologue, Nouria Benghebrit. Mais ce fut aussi l’occasion de visiter un établissement scolaire, le collège Mohamed Chouiter d’Alger. Les échanges ont pu s’organiser autour des réformes mises en place dans l’éducation, aussi bien en France qu’en Algérie.
 
Il y a également la volonté commune de renforcer les opération de jumelages pour accroître les échanges entre les jeunesses françaises et algériennes.  La coopération franco-algérienne était aussi dans les discussions car il fallait faire un point sur l’accord bilatéral signé en 2013 et qui court jusqu’en 2017.
 
« Nous avons jugé important de recadrer cet accord par une meilleure identification des besoins sur le terrain », a déclaré Nouria Benghebrit lors de la séance de travail, rapporte Ennahar. Les trois points principaux de ces échanges se trouvent dans la refonte pédagogique, la gouvernance et la professionnalisation des compétences. L’accent continue d’être mis sur l’amélioration de l’apprentissage du français comme langue étrangère en Algérie, avec l’utilisation de méthodes d’enseignement plus modernes.

« La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a eu raison de demander à la France de recentrer sa coopération avec l’Algérie autour des piliers de sa réforme du secteur de l’éducation nationale qui prévoit, notamment, de renforcer l’encadrement et l’amélioration de la gouvernance des établissements scolaires », a assuré de son côté Najat Vallaud-Belkacem lors d’un point de presse à l’Institut français d’Alger, rapporte Algérie presse service.
 
Pour le supérieur, la ministre de l’Education nationale a expliqué que la France accueille 300 000 étudiants étrangers chaque année. Parmi ces derniers, 22 000 sont des étudiants algériens. Ce fut l’occasion de présenter les ambitions de la France en la matière, avec la volonté d’augmenter le nombre d’étudiants accueillis de 20 % au cours des dix prochaines années.

Najat Vallaud-Belkacem, lors d’une réception à la Résidence de France, a procédé en outre au lancement de la plateforme « France Alumni Algérie », un réseau social à destination des anciens étudiants algériens ayant fait leurs études en France. La ministre de l’Education nationale a pu aussi rencontrer le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal.

Lire la suite : http://savoir.actualitte.com/article/analyses/1219/renforcer-la-cooperation-franco-algerienne-en-matiere-d-education