PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Expérithèque – mars 2013 :

Accéder au site source de notre article.


Certains élèves sont en décrochage au niveau du comportement et/ou des résultats, à Cabanis comme ailleurs. Souvent, ceux-là éprouvent le sentiment d’être abandonnés par leurs professeurs et l’adulte en général. Les enseignants sont souvent démunis face au comportement difficile en classe de ces élèves à l’estime de soi bien faible. Le SAS est l’espace, le temps et le moyen de renouer le dialogue, d’entendre et de se faire entendre de ces jeunes, nos élèves qui en ont le plus besoin.

Plus-value de l’action

Changer parfois de regard sur l’élève permet souvent de le faire grandir, évoluer dans ses comportements. Changer de regard sur l’enjeu de ses pratiques pédagogiques auprès des élèves décrocheurs permet une évolution positive profitable au plus grand nombre, transférable et interdisciplinaire.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés

10 à 15 élèves dans l’établissement de la 5ème à la 3ème

A l’origine

Certains élèves sont en décrochage au niveau du comportement et/ou des résultats, à Cabanis comme ailleurs. Ces élèves éprouvent souvent le sentiment d’être abandonnés par leurs professeurs et l’adulte en général. Les professeurs sont souvent démunis face au comportement difficile en classe de ces élèves. Lorsque cette communication ordinaire entre le maître et l’élève est rompue, il convient de se donner les moyens de la décliner sur un nouveau mode.

Objectifs poursuivis

– Accompagner l’élève dans sa recherche des leviers qui lui autoriseront de désamorcer les situations de conflit dans l’établissement (avec professeurs, élèves, etc) – Accompagner l’élève pour lui permettre de redonner du sens à l’école – Accompagner l’élève dans son orientation en lien avec le professeur principal

Description

Pilotage : la CDS Nous avons mis en place une CDS (Commission Décrochage Scolaire) se réunissant deux ou trois fois par an avec différents membres dont notamment le chef d’établissement, le coordinateur du SAS, les 8 professeurs référents accompagnateurs(PRA) et les professeurs principaux. Objectifs : – identifier les bénéficiaires. – Coordonner les actions. – Réguler le dispositif – Evaluer la plus value pour les élèves concernés. Coordinateur Le coordinateur du SAS est chargé de former les PRA. Il régule l’équipe de PRA qui accompagne les élèves décrocheurs au moins deux fois par trimestre. Il fait le lien entre le chef d’établissement et les PRA. PRA Chaque PRA est formé à l’entretien (écoute active) par le coordinateur. Les PRA accompagnent les élèves décrocheurs par le biais d’entretien individuel dont la fréquence est d’une fois par semaine. Le PRA peut le cas échéant préparer, organiser le retour de l’élève en classe si celui-ci part en stage. Il travaille en étroite collaboration avec le professeur principal de la classe ainsi qu’avec le coordinateur SAS.

Modalité de mise en oeuvre

Voir ci-dessus.

Difficultés rencontrées

– Trouver des bureaux permettant à la fois une certaine confidentialité avec l’élève mais aussi une visibilité avec l’extérieur.

Moyens mobilisés

Deux salles contenant un bureau. Des moyens (HSE) pris sur l’accompagnement éducatif pour rémunérer les enseignants volontaires.

Partenariat et contenu du partenariat

Pas de partenariat.

Liens éventuels avec la Recherche

A envisager, bénéfice mutuel probable, le SAS est disponible sur le sujet.

Evaluation

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action

Auto-évaluation initiale : L’élève se met une « note » de 0 à 10 qui indique le positionnement initial de l’élève. Ce qui importe c’est le sens d’évolution de la note. L’élève s’auto-évalue ultérieurement et compare sa nouvelle note avec celle du début. Evaluation interne : Le PRA met lui aussi une note de 0 à 10 initiale puis remet une note de 0 à 10 ultérieurement. Le PRA a les retours des collègues enseignants concernant l’élève accompagné (dans la salle des professeurs par exemple). Le PRA sait aussi si l’élève a moins ou plus de retenues. Le PRA sait aussi si le nombre de rapports augmente ou diminue au niveau du chef d’établissement en ce qui concerne l’élève qu’il accompagne. Evaluation externe : La CDS évalue aussi l’efficacité du dispositif.

Effets constatés

Sur les acquis des élèves : – Des progrès au niveau des résultats sont observés pour la plupart. – 100 % des trajectoires de décrochage corrigées en 2011/2012.

Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants font davantage preuve de bienveillance Ils voient régulièrement leurs conditions de travail s’améliorer.

Sur le leadership et les relations professionnelles : Les échanges entre enseignants, chef d’établissement et vie scolaire sont fréquents. La bienveillance des chefs d’établissement permet à chacun de trouver sa place dans l’établissement.

Sur l’école / l’établissement : L’établissement est dans une démarche dynamique, d’analyse sur le sens de l’école.

Plus généralement, sur l’environnement Des établissements voisins veulent voir ce que nous faisons : rayonnement local. Mutualisation des pratiques : animation de formations de proximité par le coordonnateur du SAS dans les formations de proximité. Transfert des compétences : formation initiale des Agents de Prévention et de Sécurité.

Répondre