PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Le ministère de l’Education nationale a adopté de nouvelles consignes pour la deuxième semaine suivant les attentats du 13 novembre. Elles concernent les sorties et les voyages scolaires, les horaires d’entrée et sortie des écoles et établissements scolaires, le diagnostic sécurité et le plan particulier de mise en sûreté… Ces consignes sont plus strictes en Ile-de-France.

Suite aux attentats du 13 novembre, le ministère de l’Education nationale avait publié le lendemain une série de consignes applicables jusqu’au dimanche 22 novembre. Cette période arrivant à échéance, le ministère a pris de nouvelles dispositions qui sont applicables depuis lundi 23 novembre. Ces dispositions diffèrent selon que les écoles, collèges et lycées se situent en Ile-de-France ou non.
Ainsi, les consignes données dans les écoles et les établissements scolaires d’Ile-de-France, concernant les voyages scolaires et les sorties scolaires occasionnelles, sont prolongées jusqu’au 29 novembre inclus à l’exception des voyages scolaires hors Ile-de-France (y compris à l’étranger). Mais, pour ces voyages hors de la région, les écoles et les établissements scolaires ont pour obligation de signaler en amont ces voyages à l’autorité académique. En lien avec les préfets, l’autorité académique pourra interdire un voyage si les conditions de sécurité ne sont pas remplies.

Les voyages scolaires de nouveau autorisés sauf vers l’Ile-de-France

En province, les voyages scolaires sont de nouveau autorisés, sauf à destination de l’Ile-de-France. Pour les autres destinations, les écoles et les établissements scolaires doivent signaler en amont ces voyages à l’autorité académique qui pourra, « en lien avec les préfets », interdire un voyage « si les conditions de sécurité ne sont pas remplies ». Le ministère a demandé aux académies de ne pas autoriser les voyages à destination de l’Ile-de-France jusqu’au 29 novembre 2015, mais les voyages nécessitant un transit en Ile-de-France sont autorisés sous réserve de l’accord préalable des autorités académiques et préfectorales. Ainsi, concernant l’implication des écoles et établissements scolaires dans la COP21 (conférence Paris-Climat 2015), qui se tiendra au Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015 et pour laquelle la venue d’élèves était initialement prévue, « pour des raisons de sécurité et à titre de précaution, tous les déplacements de scolaires sur le site du Bourget sont annulés, sans exception ».
Les sorties scolaires occasionnelles (théâtre, sortie nature…) sont de nouveau autorisées hors Ile-de-France, sans qu’elles nécessitent des autorisations préalables auprès des autorités académiques. « Toute manifestation autorisée par la préfecture (salons, compétitions sportives…) est de fait accessible aux scolaires », précise le ministère. « Toute manifestation que l’Education nationale souhaite organiser doit faire l’objet d’une autorisation préalable de la préfecture », ajoute-t-il.

Possibilité d’assouplir les horaires d’entrée et de sortie des classes

D’une manière générale, les consignes Vigipirate du 14 novembre 2015 doivent toujours être respectées. Le ministère a communiqué le 20 novembre aux académies une fiche « Vigipirate – Alerte Attentat » (pour les académies de Créteil, Paris et Versailles) et une fiche « Vigipirate » (pour toutes les autres académies) qui doivent être affichées à l’entrée des écoles et établissements scolaires. Une circulaire sera publiée dans quelques jours rappelant ces consignes, le cadre interministériel de coopération et de mobilisation des services de l’Etat, ainsi que l’ensemble des outils de prévention qui peuvent être déployés en lien avec les collectivités locales, les services de police et de gendarmerie.
Parmi les consignes, le ministère indique que les écoles et les établissements peuvent assouplir leurs horaires d’entrée et de sortie « pour mieux contrôler les flux d’élèves » car « il est nécessaire d’éviter que les élèves attendent l’ouverture des portes de l’établissement sur la voie publique ».

Des aménagements spécifiques dans les lycées

Par ailleurs, l’accueil à l’entrée des écoles et établissements scolaires est assuré par un adulte et un contrôle visuel des sacs peut être effectué. D’ici les vacances de Noël, chaque établissement scolaire doit réaliser deux exercices de sécurité (évacuation incendie et mise à l’abri ou confinement comme demandé par le plan particulier de mise en sûreté – PPMS).
Le ministère demande qu’une attention particulière soit portée aux abords des établissements. Il indique que, pour les lycées, des zones spécifiques peuvent être aménagées dans les espaces extérieurs au sein des établissements scolaires « pour éviter que les élèves sortent pendant la journée ». En école primaire, il est demandé aux familles de ne pas s’attarder devant les portes d’accès pendant la dépose ou la récupération de leurs enfants et dans les académies de Créteil, Paris et Versailles, en Vigipirate Alerte Attentat, le stationnement des véhicules est interdit aux abords des établissements.

Accompagnement des écoles pour la mise en place de mesures de sécurité

Pour les établissements du premier degré, le ministère indique que l’Inspecteur d’académie, directeur académique des services de l’Education nationale (IA-DASEN) et les services de la préfecture accompagneront les écoles dans la mise en place de mesures de sécurité adaptées au territoire. « Les IA-DASEN procéderont à la vérification de la mise à jour des documents et des protocoles PPMS et sécurité », prévient-il.
Pour les établissements du second degré, le ministère rappelle que « les chefs d’établissement peuvent prendre attache auprès des équipes mobiles de sécurité de l’Education nationale et/ou du référent sûreté (police ou gendarmerie) pour mettre à jour leur diagnostic de sécurité ».
Enfin, le ministère signale que « les cellules psychologiques peuvent toujours être déployées par le ministère à la demande des directeurs d’école et chefs d’établissement » et que cette semaine 250 cellules auraient été activées sur l’ensemble du territoire.

Valérie Liquet

Lire la suite : http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250269901423&nl=1