PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In ERES – 1ère édition 2014 :

Accéder au site source de notre article.


Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale

Le travail avec les familles est devenu une " figure obligée du travail social ". Pourtant, passé cette certitude, les interrogations commencent : les parents sont-ils démissionnaires ou abandonnés ?

Les pratiques usuelles que l’on rencontre au fil des institutions sont également contradictoires : entre pénalisation, stigmatisation, responsabilisation, requalification et soutien de la fonction parentale, comment s’y retrouver ? Et, au fait, que faut-il réellement soutenir : la fonction parentale, la fonction éducative ou tout simplement les liens sociaux de base ?

Ce n’est pas une simple affaire de mots ou de jargons. Derrière les pratiques, les terminologies, les références choisies, se cachent de véritables choix sociaux, éthiques et politiques. Car si les familles d’aujourd’hui sont tellement sollicitées, ne serait-ce pas au fond parce qu’elles constituent, malgré tout, un des derniers espaces résistant aux rapports marchands et policiers ?

S’appuyant sur une pratique vivante et des situations rencontrées et vécues dans différents types de structures, l’auteur nous invite à appréhender autrement les difficultés de communication et les malentendus qui grèvent trop souvent la relation parents/professionnels, et propose des pistes d’action et de réflexion.

Tour à tour éducateur spécialisé, animateur et enseignant, actuellement directeur d’école primaire, Laurent Ott a eu l’occasion de développer un regard éducatif sur l’enfant et la famille. Docteur en philosophie, cofondateur d’une structure innovante de " permanence éducative " au profit des enfants et de leurs familles, il contribue à des actions et à des réflexions novatrices en matière de soutien de la fonction éducative, souvent à contre-courant des tendances répressives actuelles.

Table des matières

INTRODUCTION

CONNAÎTRE LES FAMILLES D’AUJOURD’HUI

LES FAMILLES AU SECOURS DES INSTITUTIONS

Le silence des organes

Un partenariat bien déséquilibré

Les tentatives de refondation des liens sociaux de proximité aboutissent souvent à épuiser les familles

Deux avatars caractéristiques de « l’appel aux parents »

Remarques sur ces deux situations

LA FAMILLE N’EST PAS UNE OBLIGATION

Qui éduque en réalité ?

L’enfant est un acteur de son éducation

Le rôle essentiel des rencontres éducatives

La domination actuelle d’une vision péjorative de l’enfance et de la jeunesse, en éducation

Le hasard et les rencontres sont essentiels en éducation

LES FAMILLES SONT-ELLES DÉMISSIONNAIRES ?

Sous le terme de démission parentale, on fustige souvent l’irruption des questions d’hétérogénéité

La fin du consensus scolaire amène…

…une idéologie des « niveaux qui baissent »

Les parents seraient-ils « magiques » ?

La thèse de la démission parentale serait-elle une survalorisation ?

Qui veut réprimer les parents ?

Un miroir aux alouettes

DES FAMILLES «OUVERTES SUR LE COLLECTIF»

En finir avec l’image de la « Sainte Famille »

Une demande d’aide éducative aujourd’hui sans réponse

L’information, le conseil et les activités, ça ne suffit pas

DES LIEUX INADAPTÉS À DES ENFANTS ET DES FAMILLES ACTUELLEMENT PLUS CONSCIENTES

La citoyenneté à l’envers des enfants et des familles en difficulté

Pour sortir de la conception traditionnelle de la vie publique

UNE ALTERNATIVE COMMUNAUTAIRE ET CONTESTATAIRE

La réoccupation des lieux publics

Quelques changements « récents » dans l’usage des espaces publics

Les familles feraient-elles de la politique ?

TRAVAILLER AVEC LES FAMILLES COMMENT ET POURQUOI CONSERVER DES RELATIONS AUTONOMES AVEC LES ENFANTS EN DEHORS DES FAMILLES ?

Pourquoi baser la coopération avec les familles sur une pratique directe auprès des enfants ?

Quel milieu ouvert ?

La « permanence éducative en milieu ouvert »

NUL NE NAÎT PARENT

Rien ne va mieux aux enfants que des parents impliqués dans leur environnement

Être parent, ça coupe du monde

… et ça isole des autres

Impossible solidarité parentale

Il faut prendre les parents comme ils sont, et accepter leur réserve

Accepter que la convivialité puisse aussi être un but en soi

Donner aux parents l’occasion d’agir comme « acteurs sociaux »

Mettre en valeur l’adulte derrière le parent

Les principales étapes de l’implication parentale

Une mauvaise conception de l’autorité

Être maître, c’est permettre

Pour le développement de la coopération dans les « cités »

Le développement coopératif doit être soutien

ÉLEVER LE «DON» AU RANG D’OUTIL HAUTEMENT ÉDUCATIF

Pour sortir de la dictature de l’optique contractuelle en éducation

Le vrai don réside dans une expression juste et sincère

ÉDUQUER, CE N’EST PAS ORIENTER, C’EST ACCOMPAGNER

POUR UN DÉVELOPPEMENT DE TYPE «COMMUNAUTAIRE OUVERT»

CONCLUSION : LA FAMILLE, UNE INVITATION À «RÉSISTER ENSEMBLE» ? 

BIBLIOGRAPHIE

 

 

 

Répondre