PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly
Sommaire
 
Introduction
I. L’innovation comme problème
Des innovations illégitimes
Des innovations multiples et diverses
Les obstacles à l’innovation
 
II. Principes et orientations de l’innovation
1. Faire tomber les murs
Favoriser les collectifs
Favoriser ouverture et partenariats
Favoriser les continuités
Donner la priorité aux situations
2. Renforcer les acteurs
Augmenter l’autonomie
Augmenter la responsabilité
Augmenter la réflexivité
Augmenter les accompagnements
 
III. La fabrique de l’engagement : une école bienveillante
1. Installer la bienveillance dans le système éducatif
Intégrer la bienveillance dans le système éducatif
Décliner la bienveillance dans les relations
Pour des sanctions et punitions éducatives
Pour des actions spécifiques en faveur des nouveaux arrivants
2. Organiser la bienveillance
Favoriser et valoriser le travail d’équipe
Répartir autrement les pouvoirs
3. Accompagner la mise en œuvre de la bienveillance
Renforcer l’accompagnement des équipes innovantes
Utiliser le levier des formations initiales et continues
 
IV. La fabrique de l’ouverture : une école accueillante
1. Renforcer les capacités des acteurs
Construire les compétences
Instaurer une véritable communication
2. Privilégier les centres d’intérêts des familles
Qu’est ce qu’apprendre
L’orientation
Le vivre ensemble
3. Organiser la co-éducation
Renforcer et modifier les dispositifs institutionnels existants
Institutionnaliser les temps de dialogue
Construire des médiations.
 
V. La fabrique de la compétence : une école performante.
1. Evaluer sans dévaluer
L’évaluation lieu privilégié d’innovation
Former à l’évaluation
Favoriser et outiller l’évaluation globale des établissements
Repenser l’évaluation des professeurs et de l’encadrement
2. Passer au développement professionnel des enseignants
Renforcer et ouvrir la formation initiale
Organiser et valoriser le développement professionnel
3. Favoriser les capacités d’innovation
Prendre en compte les capacités d’innovation dans le recrutement
Réécrire l’article 34
Renforcer l’accompagnement des équipes
 
Introduction
 
Le Conseil National de l’Innovation pour la Réussite Educative a été créé en avril 2013. En présence du Ministre de l’Education Nationale, Monsieur Vincent Peillon et de la Ministre déléguée pour la réussite éducative, Madame George Pau-Langevin, il a été installé le 19 avril 2013. A cette occasion, lors de leur intervention, les Ministres lui ont donné, pour les quatre années à venir, mission d’accompagner la refondation de l’Ecole par une réflexion sur le système éducatif et de donner une impulsion politique favorisant l’innovation au sein de l’Education Nationale. L’objectif général est de répondre aux difficultés rencontrées aujourd’hui par l’Ecole pour faire réussir tous les élèves en identifiant les pratiques innovantes existantes, en mutualisant les meilleures et les plus efficaces et en aidant à la mise en œuvre de nouvelles pratiques pédagogiques. Force de proposition, le Conseil doit jouer un rôle d’aiguillon en matière de politique d’innovation et de changement.
 
Le CNIRE a pour mission :
– D’impulser l’esprit d’innovation en matière de réussite éducative
– Définir des thématiques de réflexion et proposer des orientations en matière de politique d’innovation aux ministres
– Organiser le débat sur l’innovation avec les acteurs de l’innovation
– Faire recenser les pratiques innovantes dans les territoires et proposer leur évaluation
– Diffuser les pratiques les plus pertinentes
– Mobiliser les ressources existantes au sein de la DGESCO et travailler en lien avec le département recherche, développement, innovation et expérimentation (DRDIE)
– S’appuyer sur le réseau des CARDIE (Conseillers académiques recherche, développement, innovation et expérimentation.
 
Composé de quarante membres, le CNIRE s’est réuni 5 fois pendant l’année. Le
conseil a développé une réflexion collective, en s’appuyant sur l’expérience, l’expertise et la connaissance des pratiques de ses propres membres ainsi qu’en procédant à des auditions d’acteurs innovants ou d’experts et à des visites de terrain. Afin de planifier son travail sur plusieurs années, après discussion, le Conseil a choisi trois thèmes généraux à explorer en priorité cette première année. Le travail du CNIRE a donc été organisé en trois groupes de travail, chaque groupe correspondant à l’un des thèmes choisi.
 

– La fabrique de l’engagement, groupe orienté vers le renforcement de  l’engagement des élèves et des enseignants dans leurs activités.

– La fabrique de l’ouverture, groupe orienté prioritairement vers l’ouverture de l’école aux parents et aux familles.
– La fabrique de la compétence, groupe orienté vers le renforcement des compétences des élèves et des personnels de l’éducation.
 
Chaque groupe de travail s’est engagé dans l’élaboration d’une réflexion collective sur l’innovation et la réussite éducative dans son domaine propre. C’est dans le cadre de chaque groupe que des experts, des responsables de l’éducation ou des équipes innovantes ont été auditionnés ou visités, dans le but de dégager des enseignements de la réalité des pratiques et de formuler des propositions d’orientations et de changements.
Au terme de cette année, cette première synthèse présente les observations faites et les réflexions élaborées par le Conseil ainsi que les propositions d’action adoptées par l’ensemble de ses membres. De ses réunions et des expériences qu’il a eu à connaître, le Conseil a dégagé des orientations générales visant à favoriser l’innovation et accroître l’efficacité de l’Ecole, dans une logique de changement, orientations à partir desquelles il a tiré un ensemble de propositions d’action concrètes.