PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly
• Dans les pays de l’OCDE, quatre élèves sur cinq se disent d’accord ou tout à fait d’accord avec l’affirmation « Je me sens bien à l’école » ou « Je me sens chez moi à l’école ».
• Les relations enseignants-élèves sont étroitement liées à la fois à la performance des élèves en mathématiques et à leur sentiment de bien-être et d’appartenance à l’école.
• En moyenne, dans les pays de l’OCDE, 71 % des élèves fréquentent un établissement dont le directeur indique que les enseignants accordent autant d’importance à l’épanouissement social et affectif de leurs élèves qu’à leur réussite scolaire.
 
Les enfants passent environ un tiers de leur journée à l’école, et ce la plupart des semaines de l’année. L’école a donc une incidence significative sur leur qualité de vie – notamment leurs relations avec leurs pairs et les adultes, et leurs dispositions à l’égard de l’apprentissage et de la vie en général. Selon des études longitudinales, les résultats des élèves aux évaluations PISA sont en corrélation avec leur réussite plus tard dans la vie ; toutefois, l’obtention de scores élevés à une évaluation standardisée comme le PISA n’explique qu’en partie les résultats ultérieurs dans d’autres domaines. La réussite et le bien-être tout au long de la vie dépendent également de la mesure dans laquelle les élèves sont parvenus à s’épanouir sur le plan social et affectif.