PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Se retrouver autour d’ateliers d’arts plastiques, lors de sorties culturelles ou de fêtes de quartier… L’implication des parents a lieu à l’école, mais aussi au cœur du quartier ! Associer, dans des actions de terrain, le personnel de l’Education nationale, les travailleurs/animateurs sociaux ainsi que les parents, en particulier ceux éloignés de l’école : voilà le défi qu’a relevé le « Point parents », ouvert à Tarbes en 2009. Ce projet, monté dans le quartier nord classé en ZUS (zone urbaine sensible), est né de constats partagés par l’association FIT Atrium et l’Education nationale sur la rupture entre les familles et les institutions et de leur volonté de lutter contre le décrochage scolaire. Très vite, la mairie de Tarbes a rejoint le projet et copilote aujourd’hui, avec l’Education nationale, le Point parents. Cet espace est un lieu de rencontres, de formations et d’échanges entre tous les acteurs de la réussite de l’enfant. Parmi les nombreuses actions telles que la mise en place de temps conviviaux, une valise pédagogique d’information à destination de parents et professionnels a été conçue. Enfin, un travail de relais dans les écoles et au collège par des parents relais a lieu avec le comité technique où les parents sont présents.

Pour les parents impliqués, l’impact de leur investissement dans le projet est déjà visible : ils connaissent bien mieux les institutions et sont plus à l’aise dans leurs relations avec l’école, ils ont repris confiance en leurs compétences éducatives et se positionnent comme acteurs des actions développées à l’école et dans le quartier…. Ils co-animent aujourd’hui de nombreux ateliers du Point parents. Du côté des professionnels, les pratiques ont évolué, notamment en remettant les parents au cœur de leur démarche. Mais cela nécessite de réunir de nombreuses conditions que les acteurs du projet continuent toujours à identifier pour le faire évoluer et essaimer sur d’autres quartiers de la ville. Par exemple, un des points de blocage repéré est que, bien souvent, la formation initiale de nombreux professionnels n’intègre pas la possibilité d’associer réellement les publics.

Pour parvenir à ces résultats, les acteurs du projet partagent trois objectifs : aller vers les parents en difficulté en les inscrivant dans un espace de coopération permettant les échanges entre pairs, valoriser les savoir-faire et la transmission des expériences en groupe, améliorer les représentations et relations entre les parents et les institutions, notamment l’école. Et quand on interroge un professionnel de la mairie sur ce qui a fait la différence, il répond que c’est la proximité du Point parents avec ce qui se passe à la fois dans le quartier et l’école, favorisant une réelle mise en lien. Ainsi, la confiance développée entre les parents et les médiatrices sociales et le temps que ces dernières ont pu prendre pour construire progressivement les actions avec eux est essentielle.
Et samedi 11 avril à l’université de Paris 8, la recherche/action nationale intitulée « En associant leurs parents, tous les enfants peuvent réussir », à laquelle le Point parents a participé, restitue ses travaux. Cette rencontre est l’occasion de découvrir les autres expérimentations du chantier et d’échanger avec des parents, des professionnels, des enseignants impliqués dans ces projets. Alors venez nombreux pour assister à cette restitution !

Lire la suite : www.fcpe.asso.fr/index.php?option=com_flexicontent&view=item&cid=107:agir&id=1398:associer-les-parents-a-tarbes-le-point-parents-a-change-la-vie-du-quartier&Itemid=34