PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly
SOMMAIRE
1 > L’ENQUETE
> Nature de l’enquête et précisions méthodologiques
> Objectifs de l’enquête et thématiques traitées
2 > LA FAMILLE COMME RESSOURCE DETERMINANTE POUR S’OUVRIR AU MONDE
> Le week-end, promenades dans la nature pour les uns et courses au centre commercial pour les autres
> Partir en week-end ou en vacances ? Des occasions moins nombreuses pour les enfants des quartiers de l’éducation prioritaire
> Pour les enfants des quartiers de l’éducation prioritaire, c’est l’école plus que la famille qui permet des sorties culturelles
> Les enfants des quartiers de l’éducation prioritaire font beaucoup moins que les autres un sport en club ou une activité artistique
> Moins de livres à la maison, moins de moments de lecture privilégiés pour les enfants des quartiers de l’éducation prioritaire
3 > LES FAMILLES DES QUARTIERS DE L’EDUCATION PRIORITAIRE SONT MOINS BIEN ARMEES POUR REPONDRE AUX EXIGENCES SCOLAIRES
> Lecture et coucher tôt pour les uns, écrans et coucher tard pour les autres
> Prendre un petit-déjeuner avant l’école n’est pas systématique pour près de la moitié des enfants des secteurs d’éducation prioritaire
> Des fratries nombreuses et des parents peu disponibles dans les quartiers de l’éducation prioritaire
> Le combat inégal des parents dans le soutien scolaire de leurs enfants
4 > MALGRE CES DIFFERENCES, LES ENFANTS SE SENTENT PLUTOT COMME  LES AUTRES A L’ECOLE ELEMENTAIRE
> Les enfants aiment l’école dans les mêmes proportions, qu’ils soient ou non en secteur prioritaire d’éducation
> Selon les enfants, pas plus de violences verbales ou physiques dans les écoles des quartiers de l’éducation prioritaire
> En classe, les enfants se sentent comme les autres, ni meilleurs, ni moins bons
> Pour tous, une vision optimiste de leur avenir au collège, bien qu’ils ne possèdent pas les mêmes chances de réussir

LIRE LA SUITE :

http://www.afev.fr/pdf/Enquete-inegalites_JRES2014_VF.pdf